Plus d’informations ici : Nos conseils

Source à propos de Plus d’informations ici

Un e liquide de cigarette électronique est évidemment réalisé à partir d’une base neutre, qui sert alors de support ses vertus et à la nicotine. Cette base est généralement composée de propylène glycol ( PG ) et de glycérine végétale ( VG ), qui sont chacunes responsables de la force du hit ( la sensation en gorge ) et de la densité de la vapeur professionnelle. Le Propylène de Glycol ( PG ) : Communément nommé ‘ PG ‘, ce dernier est un composant de la matrice diluante utilisé dans la majorité des e-liquides commercialisés. Testé et approuvé par l’industrie pharmaceutique comme véhicule de concepts actifs bronchodilatateurs ( ex : ventoline ), il est considéré comme base idéale pour les liquides. Il se vaporise à plutôt basse température. À l’état gazeux, il se condense en fines gouttelettes ( en présence généralement d’un flux d’air ) piégeant ainsi un début des molécules voisines ( substance nicotinique, molécules aromatiques, eau, etc. ). Ce phénomène rapide produit un aérosol qui imite à l’oeil la fumée. La Glycérine Végétale ( VG ) : Afin de compléter le PG, la glycérine végétale donne de son côté l’équilibre permettant l’obtention d’une qualité de vapeur professionnelle idéale. La VG se transforme en une vapeur d’eau dense et abondante. au goût, elle est significativement sucrée ce qui altère significativement la perception des molécules aromatiques contenues dans l’e-liquide ( d’où la présence de PG qui permet quant à lui une meilleure restitution des arômes et saveurs ) La quantité de propylène glycol et de glycérine végétale peut énormément changer d’un eliquide à un autre : il existe en effet des e liquides qui ne présentent que de la glycérine végétale. Ils permettent de recevoir beaucoup de vapeur professionnelle mais ont un hit quasi inexistant.

Le rôle de la substance nicotinique est de réaliser la impression de HIT, la contraction du larynx lors de l’inhalation de la vapeur pro. Elle n’est ni dangereuse pour la forme ni cancérigène, cependant, elle entraîne une dépendance. Nous proposons 6 type de substance nicotinique différents ( de 0 à 19, 6 mg / ml ). 0 mg/mL est la plus faible taux en substance nicotinique et la plus élevée est 19, 6 mg/mL. Attention, la nicotine ne doit pas être consommée par des mineurs. Il s’agit d’un des constituants majeurs des e-liquides puisqu’il représente en global entre 50% et 80% de de la le modèle. bien que ce soit un produit purement chimique comme le laisse présager son nom, il n’est pas spécifiquement nocif pour la forme et il est très fréquent d’en trouver dans des produits alimentaires, cosmétiques ou aussi pharmaceutiques. Ce n’est donc pas une chose spécifique à la cigarette électronique, nous en consommons sur une base quotidienne sous différentes formes. Cependant, même si les études ayant été faites à ce sujet s’avèrent plutôt rassurantes pour l’instant, les conséquences de son inhalation constante sur du long terme ne peuvent pas encore être considérées comme inoffensives du fait que le phénomène reste très récent. Ce deuxième ingrédient représente de plus une impressionnante part de la composition d’un e-liquide, variant réguilèrement entre 20% à 50% de cette dernière. La Glycérine Végétale et le Propylène Glycol composent la base centrale du liquide, jusqu’à de 80% à 90% de sa contenance complète. Certains liquides se voulant plus sains, communément nommés « full VG », sont élaboré uniquement de Glycérine Végétale.

Pas de vapeur professionnelle sans e-liquide. Cette solution visqueuse et parfois ambrée englobe en elle bien des confidentiels gustatifs mais les ingrédients principaux dont elle est constituée restent très accessibles. Dans notre guide sur le fonctionnement d’une cigarette électronique nous faisons le saut aujourd’hui du e-liquide, en regardant de près sa composition. Cet ingrédient est la clé du e-liquide tel qu’il est utilisé depuis des années dans les recharges pour cigarettes électroniques mais sa présence dans nos produits de consommation est bien plus que vous ne le pensez. Le propylène glycol ( PG ) est en effet largement utilisé, et ce depuis très longtemps, comme humidificateur dans les produits cosmétiques bio, pharmaceutiques et dans l’alimentaire ( E1520 ). Nous le respirons, l’ingérons et le badigeonnons. Lisez cet article pour tout savoir sur le propylène glycol. Également utilisée dans l’alimentation ( E422 ), la cosmétique ou la pharmacie, la glycérine végétale ( VG ) ne présente pas de dangers pour l’instance par direction digestive ou cutanée. Aussi appelé glycérol, cet ingrédient dans les liquides est issu de la transformation d’huiles végétales. Les arômes utilisés dans les recharges liquides pour cigarette électronique sont généralement de qualité alimentaire et peuvent être présentés partout dans le monde, notamment en France.

Choisir une marque d’e-liquide fait la détermination préalable de sa page perso de vapoteur. Les composants à prendre en compte portent alors sur son style en terme d’arômes, de taux de nicotine ( dosage ) et de composition PG/VG ( propylène glycol et/ou glycérine végétale ). Les combinaisons envisageables se rapprochent de l’infini. de toute manière, pour suivre avec précision ses goûts et exigences, un féru de cigarettes électroniques doit comparer. Un même arôme, un taux de substance nicotinique le même, et une composition similaire peuvent réaliser un éprouvé différent d’un produit à un autre. L’exploration s’impose comme mot d’ordre pour affiner ses desirs et mieux choisir sa marque de prédilection. Cette méthode s’avère encore plus que, grâce à une forte demande, le marché de la vape connait un renouveau. En conséquence, les marques d’e-liquide fleurissent et se comptent à ce jour par centaines. Un petit tour sur Vapotank permet de mesurer la facilité à laquelle un vapoteur peut être confronté. Ce vaste choix présente toutefois comme avantage d’assurer tous les candidats. L’offre répondra présente peu importe si la demande réclame une marque connue ou en pleine percée, de haute gamme ou populaire. Le vapoteur trouvera satisfaction même s’il recherche les arômes les plus improbables, tant qu’ils demeurent alimentaires et légaux.

Dans une perspective de réduction de la toxicité et des méfaits pour votre bien etre, le vaporisateur avec e-liquide fabriquées avec de la nicotine est, en l’état des connaissances, moins nocif que la cigarette combustible et que le tabac chauffé. Cependant, tous ces dispositifs ne le sont pas tous sur un même pied d’égalité. Non seulement les études manquent encore de recul, mais de nouveaux produits et de toutes nouvelles arrivent sans cesse sur le marché, avec un marketing très offensif. il existe un nombre suprenant de recharges liquides se différenciant surtout par leurs arômes, mais aussi par leur concentration ( % ) en PG et/ou VG. Certains se montrent sous la forme du tout en un ( lot ), tandis que dans d’autres liquides, un booster de nicotine ( mg/ml ) devra être ajouté en selon le dosage choisi. Eau et alcool sont utilisés comme fluidifiants mais ne sont pas présents dans tous les E liquides. Par exemple, Nova Liquides et Bordo2 n’utilisent pas ses 2 constituants dans leur processus de fabrication. Les arômes sont sure essentiels à l’élaboration des E-liquides, ils peuvent être alimentaires ( synthèses et d’origine naturelle ) ou 100 % naturels. Pour les goûts tabacs, on retrouve de plus en plus d’absolu, cet extrait naturel obtenu après macération de feuilles de tabacs pour en retirer le maximum d’arômes et d’essence.

Pour le choix de l’arôme, c’est assez simple, quand bien même cela peut paraitre dans certains cas absurde. L’arôme d’un e-liquide est composé à partir d’arômes alimentaires mélangés à une base. Ce qui est par conséquent extraordinaire avec la cigarette électronique c’est donc qu’il est possible de proposer absolument tous les senteurs , du tabac blond classique à l’arôme « tartine beurrée »…Les noms des produits ou leur description sont assez parlant donc il est necessaire de choisir en fonction de nos projets, de notre curiosité. Pour les débutants, ceux qui essayent pour la première fois, nous demandons évidemment les arômes tabac ou mentholés. Non pas qu’ils soient meilleurs, mais quelqu’un qui arrête de fumer va dénicher une d’effets et un parfum ressemblant à la cigarette. Il va peut être trouver ridicule l’idée de vapoter un parfum à la pomme ou au chocolat. Le choix d’un arôme différent se fera sûrement dans un 2 ème ou 3 ème temps : La grande majorité des vapoteurs commence par un arôme tabac puis va, petit à petit, essayer des arômes fruités ou gourmands. Le but étant de se dissocier de la cigarette. Après avoir vapoté pendant un mois de la pomme, il vous sera de fumer à nouveau une cigarette, vous obtiendrez cela absolument génante.

Ma source à propos de Plus d’informations ici